Le domaine viticole, comme tout autre domaine agricole, est considéré comme un organisme vivant. Le sol cultivé n'est pas un simple support pour la vigne mais bien un milieu de vie, source d'énergie pour la plante tout comme son environnement aérien. 

Ainsi la vigne - organisme médian - crée et nourrit son terroir dans ce milieu habité et vivant qui entoure la racine. Les échanges entre la biologie du sol, son système racinaire et foliaire permettent l'expression du terroir dans les raisins. Les saveurs de ces derniers en sont sublimées. 

La pratique en viticulture doit être très élaborée pour compenser le risque de déséquilibre de cette monoculture. 

LES PRÉPARATIONS

Elles proviennent de matières végétales, animales et minérales transformées : 

  • Le compost de bouse MT soutient et renforce le processus de décomposition de la terre. Il contient tous les éléments qui aident à la formation du complexe argilo-humique. On y trouve un nombre et une variété de bactéries considérables. 

  • La préparation 500, bouse de corne, agit sur la plante. Elle renforce la vie souterraine. Son efficacité se confirme après de nombreux essais : les racines sont plus allongées, plus denses, mieux réparties. 

  • La préparation 501, silice de corne aide au développement des feuilles, à l’équilibre de la fleur et à l’énergie nécessaire à une bonne et belle fructification.

Ces trois premières doivent passer par la dynamisation avant l’épandage.


Les autres préparations, élaborées à partir d’achillée, de camomille, d’ortie, d’écorce de chêne, de pissenlit et de valériane, ont toutes subi des transformations - fermentations en présence d’organes animaux pour certaines - élevant leurs propriétés premières en les transformant en humus aux qualités particulières. 

Ces dernières sont indispensables, elles servent à l’ensemencement des composts afin d’en orienter les fermentations pour l’équilibre et l’harmonie du sol et de la plante. 



LES RYTHMES TERRESTRES ET LUNAIRES

Les rythmes solaires, composés par le jour, la nuit ou les saisons et les rythmes lunaires nous sont familiers. Depuis 10 ans, les expérimentations menées par Maria THUN ont permis de constater les influences cosmiques sur la croissance des plantes. 

Celles-ci semblent liées aux positions de la lune, du soleil et des planètes par rapport aux constellations. 

Un calendrier, lié à ses observations, a été mis au point. Les travaux et traitements de la vigne peuvent être magnifiés par le choix des dates d’intervention. 



LE BINAGE

Il favorise l'installation des processus de vie en travaillant le sol à des moments différents dans l'année, le mois ou la journée. 

Ainsi, un binage au printemps lunaire aura une autre qualité qu'un binage en automne lunaire. Un binage le matin vitalisera la plante, un binage l'après-midi gardera l'eau dans le sol... 

C'est le vigneron qui décide des binages et labours en fonction de sa terre. 



LA BIODYNAMIE, UNE CULTURE QUI VA PLUS LOIN

Parmi les pratiques "bio", la biodynamie se singularise par une prise en considération des influences astrales et du rythme de la nature et par l'utilisation de préparations végétales de type homéopathique visant à rééquilibrer et à revitaliser le végétal plus qu'à le soigner en cas de maladie.